Nos ponts de vue scot

 

 

NOS POINTS DE VUE

 

 

Nous avons relevé, avec grand interêt, la mise à l'étude et la réalisation de certains projets, aussi bien par la ville que par l'Agglo, parmi tant d'autres.

LE SCOT (en cours de révision)

Tel qu'il a été présenté au Palais des Congrès de Béziers le 8 mars dernier, il s'inscrit dans notre perception de l'aménagement de notre territoire.

Son emprise spatiale (2 communautés d'agglomérations, 3 communautés de communes), avec un débordement sur une frange de mer, offre la dimension nécessaire pour optimiser, avec cohérence, les orientations pour élaborer à long terme, pour notre avenir et celui de nos enfants, un "Projet de territoire et de développement durable".

Prenant acte qu'à nos yeux, le "Capital de la Méditerranée languedocienne" ne peut être une ville seule, fut-elle métropole, mais plutôt un espace "adossé" aux Cévennes et portant son regard vers la Méditerranée.

Bassin de vie et d'emploi de près de 300 000 habitants, carrefour exceptionnel et pôle de distribution, de déplacements locaux, régionaux, internationaux (rail, TGV, routes A7 et A9, aéroport), il ne peut que nourrir un programme ambitieux portant sur la maitrise de l'eau potable entre zone naturelle et zone urbaine, tourisme et patrimoine, aménagement du développement durable, cohérence et complémentarité entre déplacements et mobilité etc...

D'ailleurs, sur ce dernier point cité, nous relevons le projet amorcé d'un pôle d'échange multimodal. 

LE PEM

L'objectif annoncé, coordonner les moyens de déplacement de voyageurs et de transports de marchandise entre trains (TGV + TER) bus, vélos, cheminement doux. Harmoniser, complémentairement, les grandes liaisons internationales, nationales, régionales, locales en ciblant un pôle unique (PEM) facilitant l'accessibilité à tous les moyens de déplacement proposés.

A cet effet, il est envisagé de repenser le "visage" du site gare du midi/ bd. de Verdun en liaison avec Polygone, Pont Noir. Envisagé également un basculement au-dessus des voies ferrées afin de se projeter du côté du Port Neuf et du Canal. Ainsi, tourné vers le Sud, Béziers conforte et affiche ses racines méditerranéennes.

LE REGROUPEMENT DES MUSEES.

Indiscutablement le plan dit "St Nazaire" bénéficie de la plus large image médiatrice du site de l'Acropole biterroise.

Il est le point de convergence de l'ensemble des circuits touristiques en "pays biterrois" et le phare d'appel pour visiteurs de tous pays.

Tel un socle urbain en secteur sauvegardé, sur lui, peut s'appuyer un projet ambitieux pour une ville en mal de rayonnement.

Ainsi doit être interprété le choix de regrouper l'ensemble des musées épars et mal positionnés, qui ne bénéficiaient pas jusqu'alors d'un environnement alléchant.

Tout naturellement, mais cela avait été mainte fois souhaité et suggéré aussi bien par des municipalités antérieures que par notre Association, l'ex Palais des Evêques, ex siège de la grande cohorte de la légion d'honneur, ex Sous Préfecture, ex Palais de Justice, offrent le plus emblématique bâtiment public, classé Monument Historique pour abriter et présenter, en toute sécurité,, les richesses artistiques de Béziers.

Ce regroupement, (Cathédrale St Nazaire, cloître, Jardin des Evêques, remparts (vue sur les écluses et la ville) est un atout culturel et patrimonial pour Béziers et le pays biterrois.

Nous ne pouvons que nous réjouir qu'ainsi Béziers ne peut, ni ne veut, échapper à son histoire et, bien au contraire, s'appuyer sur son patrimoine exceptionnel sans cesse enrichi depuis 27 siècles d'histoire.

Votre attention s.v.p

Exercice de mémoire !

 

Question : Que s'est-il passé concernant les Musées il y a 70 ans ?

Réponse : Dans Midi Libre du 3 Mai 1948 (sous la municipalité Emile Aïn).

Une séance plénière réunissant alors l'ensemble des organismes de la Cité (Chambre de Commerce, Syndicat d'Initiative, Comité des fêtes, Société Archéologique, A P V, Société Taurine, Tous les Syndicats etc...) lesquels décidaient la création d'un Comité d'Action pour réaliser :

- Un Musée du Vin

- Un Musée de la tauromachie

- Un regroupement des Musées existants

Mandat était donné à : Docteur Sirc, Félix Martin, Marquis de Malet, Raymond Ros, Jean Cavaillés et André Nougaret.

Le projet présenté par eux était approuvé par le Comité National d'Urbanisme (ministères de l'intérieur, des Beaux Arts, des Finances) qui décidait que le Palais Episcopal devrait être attribué au regroupement des Musées sur ce site "considérant que le Palais Episcopal mettait en valeur l'ensemble constitué par la Cathédrale, le Cloître, jardin de l'évêque".

Notre point de vue est donc conforté. "Ce projet avait donc des racines, à présent il n'attend plus qu'on lui donne des ailes :"

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre