Aménagement et desserte du territoire

Aménagement et desserte du territoire

L'atout "TGV"

 

Toute démarche d'aménagement du territoire biterrois doit prendre en compte la vocation méditerranéenne de Béziers dans les échanges économiques entre le Nord de l'Europe et le monde méditerranéen.

 

Béziers géo-politiquement positionné, s'avère plaque tournante de liaisons internationales et de liaisons intersystèmes impliquant une conjonction entre rail, route et espace aérien.

 

Cette interconnexion, non seulement doit créer un réseau de passage mais encore, et surtout un réseau structurant de communications et de développement local. Un point de vue que REUSSIR A BEZIERS exprimait lors de sa consultation pour l'objectif "Demain la France" du gouvernement Balladur en 1993.

 

Souligant que la qualité du réseau de communication était un principal critère en matière d'implantation d'entreprises, nous suggérions alors que les villes devaient être candidates et prêtes à des efforts considérables pour voir s'arrêter dans leurs gares les convois TGV. Etre exclues du réseau TGV pouvait être perçu comme un handicap pour le développement local.

 

Nous avons souhaité recueillir le point de vue de l' association TGV DEVELOPPEMENT, par la voix de son président Louis Jean Artis.

 

Dans un préalable, M. Artis évoqua, pour nous, les activités évolutives et diversifiées, autour du rail et de la gare de Béziers : gare de voyageurs, de frêt, de triage, le dépôt, les ateliers, le centre de formation...etc.

Puis portant un regard sur l'avenir, nous voici invités à débattre autour de deux hypothèses quant au positionnement de la future gare TGV.

 

L'accent était mis alors sur l'approche de la "grande vitesse". Elle ne doit pas faire perdre de vue l'intérêt que doit apporter une infrastructure TGV pour favoriser certaine transformation et aménagement du territoire. Une telle hypothèse ambitieuse nous conduit à privilégier un site extérieur à la ville, mais positionné de telle manière qu'il desserve deux agglomérations, Béziers Méditerranée et Hérault Méditerranée. Elles disposeraient alors d'un pôle économique et touristique exceptionnel :

- Autoroutier : A9 - A75 -

- Espace aérien : Aéroport internationnal 

- Gare TGV

L'autre hypothèse s'appuyant sur une importante maitrise foncière occupée par les voies de triage et privilégiant la desserte voyageurs et les liaisons ville et villages alentours, consisterait à fixer sur Béziers la nouvelle gare TGV.

 

Dilemme ?

 

Quelle que soit l'hypothèse retenue, la réalisation s'avèrera couteuse, étalée dans le temps, à moyen et long terme.

 

Dans l'immédiat - le court terme - il importe d'améliorer au mieux l'accueil, les abords "urbains" et les dessertes proposées, à partir de la gare actuelle et de son positionnement au bas du Plateau des Poètes où convergent route nationale et rues conduisant ou descendant du centre ville.

 

 

 

 

 

 

 

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre